Retour au sommaire charters

 

COMMUNIQUÉ DES VERTS DU 21 JUILLET 2005

Les « nouveaux charters européens d’immigrés » :
un scandale en plein été


Les Verts sont consternés de voir que la seule perspective en matière de politique européenne de l’immigration est l’annonce de la reprise des expulsions par « charters », pratique indigne dont, bien qu’il la relance à grand bruit, Nicolas Sarkozy ne peut même pas prouver l’utilité.
Les Verts sont indignés de voir que le ministre de l’intérieur, récupérant à des fins électoralistes certains thèmes de l’extrême - droite, prend le risque d’alimenter le racisme en stigmatisant les immigrés, parlant d’abus du regroupement familial ou de « mauvais » étudiants accueillis en France.
Les Verts rappellent que cette logique de forteresse - que serait maintenant l’union européenne - par rapport au reste du monde est un non-sens qui contribue à augmenter les réactions violentes vis à vis des personnes étrangères vivant en France.
La question de l’immigration ne se résoudra pas par des roulements de tambour ou de mécaniques. Elle doit être pensée comme une richesse, et non comme un problème. On ne doit pas oublier la responsabilité des pays du Nord par rapport à ceux du Sud. Une politique de l’immigration doit se construire autour d’un projet basé sur la solidarité et la coopération pour un développement soutenable et d’autre part sur le respect des principes de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Les Verts rappellent qu’aujourd’hui une telle politique passe par la régularisation globale de tous les sans papiers, qui vivent dans la précarité et dans des conditions indignes et sans droit au travail mais sont pourtant exploités par des employeurs sans scrupules. Les Verts s’inquiètent également que le premier pays annoncé comme destinataire de ces charters soit l’Afghanistan, que cela s’accompagne de la recrudescence des mises en rétention d’afghansalors qu’un rapport récent d’ Human Rights Watch condamne les exactions des seigneurs de la guerre et qu’une épidémie de choléra sévit dans ce pays. Les Verts refusent que l’avenir de milliers de sans-papiers soit sacrifié pour mettre en valeur un ministre qui veut montrer ses muscles et flatter ce qu’il croit être son électorat.
Ils appellent au rassemblement de protestation contre les charters européens d’expulsés organisé lundi 25 juillet à 18 heures devant l’Hôtel Matignon et y seront représentés par Kyra-Françoise Mas, responsable de la commission immigration et Cécile Duflot, porte-parole nationale.

Les Verts