anafé
      a
ssociation nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers

 

sommaire communiqués

Mineur en zone d’attente de Roissy :

Un mineur demandeur d’asile menacé de renvoi

4 janvier 2005

L'Anafé est vivement préoccupée par le sort de O., mineur de 17 ans, ressortissant nigérian, maintenu en zone d'attente de Roissy Charles de Gaulle depuis 18 jours.

O. a dû quitter le Nigeria après avoir refusé de se convertir à l'Islam. Abandonné par son père, il y a plus de dix ans, sa mère a dû quitter le Nigeria à son tour il y a cinq ans en le laissant à la garde d'un ami. Elle vit depuis en Espagne où elle dispose de papiers en règle. Prévenue immédiatement de l'arrivée de son fils en France, elle souhaite évidemment qu’il puisse la rejoindre le plus rapidement possible.

Cependant, la demande d'asile de O. a été rejetée et aucun juge n'a sanctionné la procédure. Celle-ci mentionne pourtant que O. « lit et comprend » le français ce qui est faux.

Arrivé sans aucun papier d'identité, O. est considéré comme majeur par la police et ne bénéficie donc pas de l’assistance d’un administrateur ad hoc. Pourtant, sa mère a pu produire un acte de naissance attestant de sa minorité. Alertée le 29 décembre par l’Anafé, la police n’a pas pris en compte le document. Le parquet mineurs n’a pas non plus voulu tenir compte du même document.

Il a en outre déjà subi 4 tentatives de réacheminement, et une cinquième est encore prévue de jour de l'expiration des vingt jours de maintien maximum en zone d’attente.

L’ANAFE réclame la mise en liberté de O. et rappelle que, quelles que soient les circonstances, un mineur étranger isolé doit être présumé mineur en danger. Son maintien en zone d’attente et un éventuel renvoi sont des atteintes à l’ « intérêt supérieur de l’enfant » garanti par la Convention internationale des droits de l’enfant.