Retour au sommaire presse

Le nombre de demandeurs d'asile a reculé en France
Par Sylvia Zappi
LE MONDE | 02.10.03 |

Le nombre d'arrivées de demandeurs d'asile se stabilise. Pour la première fois depuis 1997, les premières demandes sont en légère baisse (- 2,3 %) au premier semestre 2003, selon le rapport annuel de l'association Forum réfugiés, rendu public mardi 30 septembre.

Cette tendance est d'autant plus étonnante qu'elle arrive après des années d'augmentation constante de l'asile en France. Ainsi, en 2002, avec 51 087 premières demandes, la France connaissait une hausse des arrivées de 8 %, après une croissance de 22 % en 2001. A ces chiffres, le rapport ajoute les 23 000 demandes d'asile territorial et les mineurs. Selon Forum réfugiés, ce seraient au total 82 000 demandeurs d'asile que la France aurait accueillis sur son territoire, la plaçant "au deuxième rang des pays d'accueil en Europe". Plusieurs observateurs font cependant remarquer qu'on ne peut additionner totalement les demandes d'asile territorial, un grand nombre d'étrangers déposant également un dossier d'asile conventionnel.

Ce léger recul constaté aussi par la police aux frontières serait le résultat d'un contrôle migratoire renforcé. C'est en effet l'un des dossiers sur lequel l'Union européenne a le plus avancé. La baisse des arrivées concerne d'ailleurs une majorité des Etats membres : avec 381 623 nouvelles demandes d'asile en 2002, l'Union a connu une baisse pour la deuxième année consécutive. Ce fut notamment le cas au Danemark (- 52 %), aux Pays-Bas (- 45 %), en Italie (- 24 %), en Belgique (- 23 %), en Allemagne (- 19,4 %). Seuls la Grande-Bretagne, la Suède, la Finlande et l'Autriche ont continué à voir leurs arrivées augmenter.

"NIVEAU ANORMALEMENT ÉLEVÉ"

Forum Réfugiés estime que la France garde un "niveau anormalement élevé"de demandeurs d'asile par rapport à ses voisins. "Aucun gouvernement n'a fait les efforts nécessaires pour les accueillir. Cela a encouragé les demandeurs abusifs et les réseaux", observe son directeur, Olivier Brachet.

Les principales nationalités des demandeurs d'asile restent inchangées. Les Turcs arrivent toujours en tête avec 6 600 demandes (+ 23 % par rapport à 2001), suivis par les ressortissants de la République démocratique du Congo (5 200 demandes, + 39 %), et les Mauritaniens (3 000 demandes). Trois nationalités se stabilisent : les Algériens et les Chinois, avec 2 900 dossiers chacun, ainsi que les Sri-Lankais (2 000). La demande d'asile d'origine haïtienne connaît une baisse importante avec 1 900 demandes en 2002 contre 2 700 en 2001. Enfin, sur les 1 740 demandes de ressortissants de la Fédération de Russie (chiffre stable), le rapport note que 70 % des dossiers proviennent de Tchétchènes.

Sylvia Zappi
ARTICLE PARU DANS L'EDITION DU 03.10.03