Retour au sommaire presse mineurs

 

L'humanité - 15 février 2005

Anafé En chiffres

L’Anafé, présente dans la zone d’attente, indique que, depuis octobre, elle a pu avoir connaissance de la présence de vingt-deux mineurs depuis janvier. Quatorze ont été renvoyés, cinq admis par le tribunal, deux par la PAF et un placé en garde à vue pour refus d’embarquement. La majorité des cas de renvoi s’appuie sur la contestation de l’âge de l’adolescent à l’aide des tests osseux que le gouvernement s’obstine à considérer comme fiables. Ce qui, cependant, ne devait pas être le cas d’un Zaïrois de moins de treize ans, réacheminé vers Kinshasa. Mais le plus fou, c’est que l’association ne parvient pas à avoir connaissance de ce que sont devenus un jeune Palestinien « réacheminé mais où ? », une jeune Bulgare « aucune information », une Zaïroise dont « le dossier est introuvable », selon la police...