Retour au sommaire violences

Procédure d'expulsion :
deux Congolaises portent plainte pour violences policières

AFP, 24 février 2005

BOBIGNY, 24 fév 2005 (AFP) - Deux Congolaises ont porté plainte pour des violences policières qu'elles auraient subies le 19 février à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle lors de leur tentative d'expulsion, a-t-on appris jeudi auprès de l'avocat de l'une des plaignantes et de l'Anafé.


Quatre Congolais, dont les deux Congolaises qui ont porté plainte devaient prendre un avion à destination de Libreville le 19 février. Un Camerounais devait aussi être expulsé vers Bangui le même jour, selon l'Anafé (Association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers), interrogée par l'AFP.


Dans un communiqué, l'Anafé a affirmé jeudi qu'il y a "de très graves allégations de violences policières (...) sur le renvoi de quatre Congolais et d'un Camerounais depuis la zone d'attente de Roissy-Charles-de-Gaulle".
L'Anafé a réclamé l'ouverture d'une enquête auprès du tribunal de Bobigny.
"A l'issue de deux examens médicaux (sur une des plaignantes), des médecins ont fait état d'hématomes et de multiples contusions et ont accordé une ITT de 10 jours" à l'une d'elle, selon l'avocat d'une des deux femmes, Me Aimé Bomba Matongo, confirmant une information révélée par Libération.
Selon une source aéroportuaire, il n'y a pas eu de violences sur la jeune femme, mais "maîtrise d'un individu qui tente par tous les moyens de s'opposer à sa reconduction à la frontière".
L'autre Congolaise, "ayant reçu une ITT de 15 jours a porté plainte pour les mêmes faits", a-t-il ajouté. Selon les médecins, cités par l'Anafé, cette seconde femme était "psychologiquement très choquée et physiquement percluse de douleurs l'empêchant de se lever sans aide".
Un passager qui tentait de défaire les liens d'une des jeunes femmes a été débarqué de l'avion et placé en garde à vue, selon la même source.
Les quatre Congolais ont finalement été renvoyés mardi soir vers leur pays, selon l'Anafé. Le Camerounais, seul témoin, est encore en zone d'attente, selon la même source.

cd/ng-ide