Retour au sommaire violences


Libération - Société

Sévices dans la zone d'attente de Roissy

Par Dominique SIMONNOT
lundi 30 mai 2005

«Des traces au niveau des bras et des poignets, des griffures au visage...», voilà ce qu'a constaté la juge des libertés de Bobigny, hier, face à un Palestinien qui lui a aussi raconté avoir été attaché par des cordes aux chevilles, de 9 heures à 18 heures, sans manger, dans la zone d'attente de l'aéroport de Roissy. Ce qu'a confirmé un Egyptien retenu avec lui et qui, en entendant les hurlements de son camarade, a eu si peur qu'il s'est frappé la tête contre les murs pour éviter d'y passer à son tour, comme l'Anafé (1) l'a confirmé à la juge. Du coup, alors qu'un avion devait les renvoyer au Caire ce matin, les deux demandeurs d'asile ont été remis en liberté. Le premier parce qu'il veut porter plainte, le second parce qu'il est témoin. Selon Me Habibi Alaoui, qui les a défendus, le procureur est saisi de ces faits et une plainte sera déposée aujourd'hui.

(1) Association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers.

http://www.liberation.fr/page.php?Article=300025