Retour au sommaire presse


Libération

De Sangatte à la zone d'attente de Roissy

Par Charlotte ROTMAN
mardi 07 octobre 2003

La Croix-Rouge, qui gérait le centre de Sangatte près de Calais, s'installera la semaine prochaine dans la zone d'attente de l'aéroport de Roissy. Marc Gentilini, le président de la Croix-Rouge Française, et Nicolas Sarkozy ont signé hier matin à Roissy une convention en ce sens. Le responsable sur place sera... l'ancien directeur du centre de Sangatte, Michel Derr. Sur les 23 salariés, 10 sont des anciens du camp. Quatre personnes seront donc présentes en permanence, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Elles assureront auprès des étrangers retenus à la frontière un soutien psychologique, une assistance humanitaire et un travail de médiation. Cette mission «doit s'exercer en toute neutralité et ne doit pas constituer une ingérence dans l'examen de la situation individuelle des étrangers», stipule la convention. Celle-ci a été signée pour six mois. Le budget de 569 000 euros est pris en charge par l'Intérieur. «L'Etat a tout à gagner à la transparence», a estimé Nicolas Sarkozy, qui envisage également de donner aux associations de défense des étrangers un accès permanent à la zone d'attente. La présence de la Croix-Rouge «mettra la police aux frontières à l'abri de toute polémique, notamment sur d'éventuelles violences», a dit le ministre. Et d'ajouter : «Depuis que des observateurs de la Croix-Rouge accompagnent les retours groupés, il n'y a plus de polémique.»